top of page

"Par delà les vergers, Le Sauvage" adapté du texte d'Anton Tchekhov

P1350159.JPG

"Par delà les vergers, Le Sauvage"

Un spectacle tout public en jardin. Une divagation écologique et poétique autour du texte d'Anton Tchekhov
Création 2024


Par delà les vergers, Le Sauvage:
Est un spectacle Tout Public en jardin.
Une divagation poétique écologique et rurale.
Une partie de campagne
Une aventure collective mêlant acteurs amateurs du territoire de Vicherey et professionnels de La Mâchoire 36.
Une fable humaniste, écologique et poétique autour du "Sauvage" d'Anton Tchekhov.
C'est l'histoire de personnages qui se débattent dans une époque en pleine mutation, entre histoire d'amours déçues et prise de conscience écologique.

«Il y a un sauvage en moi, je suis mesquin... Je ne suis pas un héros ? Je le deviendrai ! Je me ferai pousser des ailes d'aigle. (...) Tant pis si les forêts brûlent, j'en planterai de nouvelles. Tant pis si on ne m'aime pas, j'en aimerai une autre.» le Sauvage

 
 

Pourquoi TCHEKHOV ? Et pourquoi Le Sauvage ?

« J'ai toujours eu une affection profonde pour le Théâtre de TCHEKHOV. J'aime la beauté de ses personnages. Leur fragilité. La mélancolie qui émane de la pièce de l'auteur russe. Ici tout finit. Ou plutôt, tout est en train de se finir... la vie, l'amour, la bourgeoisie, le monde d'avant la révolution russe et le monde sauvage...

Les personnages du Sauvage appartiennent au monde du passé et ils tentent dans un dernier sursaut d'espoir, de s'accrocher à leurs certitudes. Certitudes d'un monde révolu. Parce que les choses changent, parce qu'elles sont sans cesse en mouvement. Parce que le mouvement c'est la vie. Ces personnages souvent agaçants, coincés dans leurs préoccupations bourgeoises sont néanmoins touchants. Touchants dans leur fragilité, dans leur désuétude. Il émane d'eux une profonde nostalgie. Et cela me touche.

Je trouve cette pièce profondément contemporaine de par les sujets que Tchékhov y évoque et y développe. Comme dans Le Sauvage, nous sommes dans une époque de changement. Nous sentons que nous touchons du bout des doigts la fin d'un monde et que quelque chose va finir. Nous n'avons plus de certitudes. Nous avons au-dessus de notre tête l'épée de Damoclès du réchauffement climatique. Comme dans Le Sauvage, la question de l'écologie et de la sauvegarde de nos forêts et plus largement de nos écosystèmes est au cœur de nos préoccupations.

La figure de la forêt, et la question de notre rapport à la nature, au sauvage est cœur des créations de La Mâchoire 36 depuis de nombreuses années. Il y a eu La forêt. Puis Une forêt en bois...construire. Et aujourd'hui il va y avoir Le Sauvage.

Cette pièce me donne l'opportunité de poser encore une fois cette question de notre rapport à l'univers de la forêt et plus précisément à la question de l'écologie mais sous un autre angle d'attaque.
Celui de l'écriture de TCHEKHOV.


Le Sauvage est pour moi une métaphore de notre monde contemporain. Il  permet d'évoquer des sujets qui me préoccupent à travers le prisme d'un texte à la langue fine et subtile. ».


 
Estelle Charles

L'ÉQUIPE :
Impulsion, oeil extérieur :

Estelle CHARLES

Adaptation, mise en scène :
Juliette PETITJEAN, Christophe RAGONNET
Scénographie :
Frédéric PARISON
Musique :
Laurent CHIEZE
Avec :
Dominique Barthomeuf, Fernando BLANCO, Eveline BOULAY, Laurent CHIEZE, Estelle GEHLE, Jocelyne L'HOME,
Frédéric PARISON, Juliette PETITJEAN, Noëlle PETITJEAN, Christophe RAGONNET, Evelyne SAVOURET et Véronique Thiery

 

 

SOUTIENS :

  • DRAC Grand Est

  • Région Grand Est

  • Conseil départemental de Meurthe et Moselle

  • Conseil départemental des Vosges

  • Terres de Lorraine 54

 

 

 

lamachoire blanc horizontale_edited.png
  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
bottom of page